Décès de Georges JOUVE

Nous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès d’un enfant du village. Le 18 juin 2014 Monsieur Georges JOUVE a quitté les siens pour rejoindre ses frères Pierre et Marcel et sa sœur Paulette.

Né à Aiguèze le 13 août 1923 il  a toujours été un Aiguèzois dans l’âme. Issu d’une famille profondément attachée au village, il est venu toute sa vie se ressourcer et avait plaisir à retrouver ses amis d’enfance et partager la vie quotidienne locale.

Comme de nombreux anciens qui nous ont quittés, il faisait partie de la chaîne angulaire du village. Cette chaîne qui soutient l’édifice en transmettant la connaissance, cette chaîne qui est le ciment unissant les générations et permet de construire l’avenir.
En 1952, il épouse Francine ALLIBERT à Loriol (26) avec qui il aura deux enfants Luc et Sylvie.
Issu de l’école vétérinaire de Maison Alfort il installe son cabinet à Valence et s’investit pleinement dans des activités prenantes l’amenant régulièrement en campagne et même parfois dans des cirques pour soigner des animaux peu communs (anecdote qui m’avait marqué lors d’un repas alors que j’étais enfant). Apprécié de tous, reconnu par ses pairs, homme d’action ayant une vision d’avenir il ouvre une clinique vétérinaire qui fait rapidement référence dans le tissu local.

Dynamique, ouvert et chaleureux, ayant un sens inné des valeurs humaines il a toujours privilégié les rapports d’amitié et de camaraderie. Rapports qu’il entretient toute sa vie avec ses camarades des  associations patriotiques et avec ses confrères. Rapports qu’il entretient aussi avec les plus jeunes pour lesquels il sait  se montrer pédagogue pour présenter sa vision des choses, son village, partager et expliquer les moments de son enfance et de sa jeunesse.

Georges, je me permets la familiarité du tutoiement pour te dire combien tu vas nous manquer, combien nous étions heureux de partager avec toi les moments de convivialité sur le terrain de boules, le verre de l’amitié pour fêter tes 90 ans à la terrasse du café Chabot en août dernier.

Pétard, comme tu le disais, une page se tourne – Adessias Georges.

La population du village s’associe à la famille dans ces moments de peine, l’assure de son soutien et lui présente ses très sincères condoléances.

Alain Chenivesse pour la commune d’Aiguèze.