JEMA un peu, beaucoup, passionnément

Ce premier salon des métiers d'art d'Aiguèze le 28 et 29 Mars 2015 a surtout était une histoire de rencontre : la rencontre d'un village avec son patrimoine ; avec ses métiers qui en sont à l'origine ; rencontre avec des personnes riches, généreuses et talentueuses mais humbles ; rencontre avec des domaines souvent trop inconnus ; avec des jeunes et leur lycée qui existe pour que tout cela perdure. Souvenirs...


Par un beau temps printanier, un soleil généreux et une petite brise pour ventiler l’espace  et éviter la surchauffe, de nombreux artisans enthousiastes installent leurs stands et ateliers de fortune dès le samedi matin. La place du jeu de paume et ses barnums, la salle en rez-de-chaussée de la mairie, l’espace voutée sous l’ancienne école libre, une chapelle de l’église, l’entrée de l’ancienne cure se transforment rapidement  en salon pour présenter au public le savoir faire de nos artisans.

Dès les préparatifs terminés, organisateurs et artisans se retrouvent pour partager un petit déjeuner d’accueil « rouge-salé ». Un moment d’échange pendant lequel les visages souriants et la bonne humeur partagée soulignent le plaisir de tous d’être réunis dans notre village.
MERCI A VOUS

L’investissement des artisans s’est traduit par une participation très active et des démonstrations dynamiques.  C'est "LEUR" JEMA....
Un peu folle, parfois, les rencontres...
Le calme des maître verrier, archetier, luthier, maroquinier, créatrice d’objets, orfèvre, doreur, maroquinier,  maître ébéniste, potier, graveur sur verre, restaurateur d’art, designer d’espace, photographe d'art, peintre de meubles anciens, tapissier, peintre essayiste contrastait avec la fougue de l’équipe bruyante (au bon sens du terme) des « clocheteristes » ou l’aire d’art mécanique pour enfants et les marteaux et burin des tailleurs de pierre. L'avenir de ses métiers était présent aussi, avec les jeunes du Lycée des mètiers d'Uzès "Georges Guinemer", qui accompagné de leur professeur, en ont profité pour tailler dans la pierre le logo des Plus Beaux Villages de France. Pendant deux jours, un public averti et de connaisseurs a su répondre présent et participer activement à la réussite de ces journées.
Sous l'oeil vigilant et protecteur du prof, le don du savoir...
Les plus grandes marques de réussite de ces journées ont été données par les artisans eux-mêmes qui unanimement ont souhaité une nouvelle édition en 2016.

Sur chaque stand, un descriptif du métier
Le village d’Aiguèze, labellisé parmi les 157 plus beaux villages de France, a été heureux de prêter son image à l’organisation de la neuvième édition des journées européennes des métiers d’art. Partageant cette volonté de présenter le savoir faire des maîtres artisans qui ont permis à Aiguèze d’acquérir une richesse patrimoniale remarquable, le village s’était engagé aux côtés de l’institut national des métiers d’art, l’association des plus beaux villages de France et la Communauté d’Agglomération du Gard Rhodanien pour mettre en avant le travail et le talent des artisans locaux. Le travail préparatoire à ces journées a débuté en novembre. Pour cette première participation nous avons cherché, avec les artisans, à présenter de manière vivante la diversité des métiers d’art. Soucieux de nos finances, nous avons cherché avec nos partenaires à développer un projet qui corresponde à nos capacités financières tout en respectant l’image du village et la vie de la population. Au cours des réunions préparatoires, dans une ambiance sereine et détendue, les objectifs de la municipalité ont été présentés aux artisans enthousiastes.


Des artisans d'art à la rencontre des visiteurs : écoute et partage
De telles manifestations sont peu souvent organisées au niveau des communes, elles sont souvent le fait d’ateliers d’art isolés. La volonté de souligner cette originalité nous a amené à faire réaliser un travail de fond pour présenter la manifestation.
Les affiches, flyers et fiches descriptives sont nés sur l’écran d’un graphiste de renom : Sébastien Morel (site ICI) . Un travail original, sortant des sentiers battus, qui a été remarqué par tous.

Un grand merci à tous, bénévoles organisateur et artisans qui ont contribué à cette réussite. Gageons que de telles manifestations, organisées hors période touristique, contribuent à valoriser le talent de nos artisans, notre village et aident à créer un lien de proximité entre résidents locaux.

Des métiers d'arts et de traditions...ancestrales

Du taillage de pierre au beffroi construit en direct par nos "campanaïre", sous le regard des vitraux du maître verrier, non loin de la marqueterrie de notre maître ébeniste, de l'orfèvrerie sur cuivre qui nous racontait tous sur l'histoire de l'étamage...Mais aussi, de l'art de la feuille d'or en passant par la restauration d'oeuvre d'art ou de meubles peints anciens...de l'histoire formidable de l'archet, de son violon et de l'arc... des siècles d'histoire nous ont contemplé ce week-end...











Des créations innovantes ou atypiques

L'agglo territoire de l'innovation avec par exemple les banquettes de "Ride your chair" (Saint Alexandre), le fauteuil tout acier de notre voisin du Garn , Jean-Claude Ortis ; une "mise en scène photographique" de Frédéric Bouq ( Saint-Gervais ou encore les engins brevetés d'Erik Nicoll (Aiguèze), les "Swingroller")




Les enfants à la découverte de l'art...




Des ateliers...des gens...des rencontres
Nos maroquinier ardèchois


En marge des JEMA, Yvette, notre peintre amateur exposait à la Tour Paradis





DesignA2 ou les métiers d'Art qui se "comtemporise"



Une petite expo sur la réfection du clocher dans les années 70 ... taille de pierre et patrimoine