Pistes DFCI

PISTES DFCI (défense contre l'incendie).
Afficher l'image d'origineLe programme de réalisation des pistes de défense contre l’incendie s’inscrit dans un schéma d’ensemble envisageant la traversée des zones boisées entre le château d’eau d’Orgnac et Aiguèze en ajoutant certaines pénétrantes dont les pistes du Garn et de Laval Saint Roman. L’objectif est de réaliser un bouclage permettant l’intervention des moyens de lutte contre l’incendie et des secours.
Le SIVOM (Syndicat Mixte à VOcation Multiple) qui s’occupe de nos voiries et pistes DFCI en assure le suivi et la maîtrise d’ouvrage.
Le financement de ces opérations se fait à partir de fonds européens, d’aides de l’état des régions et départements, ainsi que d’une participation des communes (à hauteur de 30 %).
Afin d’en assurer la maîtrise et les contraintes financières, le projet a été divisé en différents programmes d’exécution. Pour la partie gardoise, les premiers programmes ont été réalisés sur les communes du Garn et de Laval saint Roman.
Sur la  commune d’Aiguèze les travaux ont été scindés en deux programmes. Un premier portant sur la partie ouest (jusqu’au carrefour de plan de maya – carrefour au sommet de la piste partant du cimetière de Laval), un second partant de ce dernier carrefour pour rejoindre la Baucouse.
Le premier programme, voté en réunion SIVOM le 13 mars 2014, est en cours de réalisation. Il permet de réaliser un bouclage avec le village de Laval saint Roman. Les travaux liés à cette réalisation peuvent surprendre et notamment la largeur des pistes et le choix d’en bétonner une partie. Ces choix sont dictés par des règles et des normes qui en ont permis le financement. La participation financière de la commune d’Aiguèze s’élève 7576,80 € pour les travaux réalisés sur l’espace communal.
Après avis du conseil, lors des réunions du SIVOM et de la visite des présidents, directeur et maître d’ouvrage (15/02), le maire a demandé que le programme de travaux  permettant la liaison avec la Baucouse ne soit pas réalisé.
Cette demande s’appuie sur les faits :
-          que les risques d’incendie sont considérés comme mineurs (peu de feux depuis de nombreuses décennies),
-          qu’en cas d’incendie et compte tenu de la configuration du terrain, les services compétents sectoriseraient l’espace avec des produits retardant pour arrêter le feu au niveau des pistes existantes,
-          que, même si elles ne sont pas très roulantes, les pistes actuelles permettent une pénétration satisfaisante du massif,
-          que le bouclage est réalisé au niveau de Laval Saint Roman,
-          que la mairie, dont les moyens financiers sont limités, souhaite privilégier l’entretien des voies utiles au quotidien des habitants et propriétaires fonciers plutôt qu’engager des sommes importantes (de l’ordre de 30 K€) pour des pistes dont l’utilité reste discutable.
Le maire souligne également que le seul incendie significatif (de l’ordre de 10 ha) a été déclenché il y a quelques décennies dans le secteur des gorges de l’Ardèche (secteur grand travers) et qu’il n’en reste aucun stigmate. Les pistes actuellement réalisées laisseront elles de profondes saignées et de plus, favorisant la pénétration du massif, peuvent être génératrices de départ de feux.
Si pour des raisons de sécurité des pompiers il s’avère utile de réaliser des espaces de retournement, la mairie reste ouverte à tout dialogue.
Désolé pour les "bouscatiers", l’accès à vos coupes de bois ne sera pas amélioré dans l’immédiat….

Ce dossier sera suivi avec une attention particulière lors du transfert de compétence DFCI imposé par les restructurations liées à la loi NOTRe. 

Le programme initial sur les communes du Garn, de Laval et d'Aiguèze.

Les réalisations du programme 2014

Les travaux dont l'arrêt est demandé

Un joli mur...


Du respect particulier de l’esthétique et du patrimoine...

Guillaume et Frédérique  Vermorel, habitants marseillais, mais résidents secondaires rue des écoles ,venant très régulièrement  sur le village ont décidé de faire rénover le mur donnant sur la rue. Celui-ci s’écroulait et devenait dangereux.

C’est Salvador Payelle et son fils Valentin qui ont entrepris l’ouvrage. Habitué à nos toits et murs aiguèzois depuis de nombreuses années, passionné des vieilles pierres Salvador a su rénover ce mur en respectant le travail à l’ancienne, a tenu à n'utiliser que des pierres d’origine même si leur formes et leur dureté pouvaient pousser  à l’emploi de nouvelles pierres.

Au final, une rue qui retrouve un peu de son éclat, un mur qui rappelle l’ancien temps, un mur à l’image de la beauté de notre village…

Ils ont aussi remis à l'état le puit et le bassin au croisement de la rue des écoles et du chemin de la Roque. L’état de ceux-ci ne permettait pas une rénovation en profondeur mais ils ont mis ces deux éléments de notre patrimoine à vue et les ont consolidés.

Nous saluons d’une part le travail de l’entreprise Payelle qui œuvre dans le respect de l’art de la maçonnerie, et d’autre part la volonté de nos nouveaux résidents qui ont fait le choix de respecter l’esthétique et le caractère authentique de notre village . Ils auraient pu faire d’autres choix moins onéreux mais moins esthétiques.

Ce respect est à l’image de nombreuses restaurations dans le village comme, entre autres, l’ancien moulin avec Cédric Duivon et Julie Pauty et la future miellerie en plein centre du village avec Yann Fricaud et Stéphanie Della Libera ou encore le vieil hôpital de Pascal et Annabelle Baume….










L'ombre .....du photographe


Décès Madame GUIGUE

Léna Guigue en 1994 lors d'une escapade en Espagne
Nous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès de Madame Léna GUIGUE survenu à l'hôpital d'Avignon le 20 février 2016.
Léna GUIGUE était née au quartier de la Roquette le 12 octobre 1932 dans la famille COSTE.
Soeur d'Annette BAROT, elle épouse Louis GUIGUE le 7 juillet 1953 et fait un saut de puce pour venir habiter à la ferme de Piolenc.
De leur union naissent deux garçons, Georges et Gérard.
Léna a la lourde peine de perdre son mari dans un dramatique accident de travail en janvier 1982.
Discrète, elle participe toutefois à quelques sorties qui lui permettent de visiter le nord de l'Espagne et le Tyrol avec ses amis et notamment Jean PRIVAT dont elle a été proche durant de nombreuses années .
Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et l'assurons de notre soutien.

Stationnement saison estivale 2016

Le conseil municipal a statué sur le stationnement de la saison estivale 2016 le mardi 16 Février :
"Les règles de stationnement mises en place pour la saison estivale 2015 seront reconduites avec quelques aménagements mineurs visant à faciliter la vie des riverains. Une étude sera menée pour améliorer les conditions de sécurité de la circulation."
Le système mis en place autour des parkings (organisations, tarifs...)  ne change pas ; les modalités pour les macarons non plus ; le panneautage et autres aménagements seront étudiés afin d'améliorer (si besoin s'en fait) la lisibilité et la sécurité. 


Compte rendu du Conseil du 16 Février

Le Conseil Municipal s’est réuni le mardi 16 février 2016 à 20h00 sous la Présidence du maire : Alain CHENIVESSE.
Présents : Alain CHENIVESSE, Marie-Christine HERAUD, Patrick LEFRANCOIS, Rémi PEROLLET, Charles BASCLE, Salud CHABOT, Alain COSTE, Annie FRICAUD, Bernadette VALIDIRE,
Procuration : Roland VINCENT donne procuration à Charles BASCLE, Aude Costa donne procuration à Rémi PEROLLET.
Secrétaire de séance : Marie-Christine HERAUD.


La séance est ouverte à 20h10, les points suivants sont évoqués :


Sujets à l'ordre du jour :
1- Animations :
Etude du calendrier des festivités : les dates des activités, en concertation avec les responsables d’associations, ont été arrêtées. Le calendrier sera diffusé pour information sur le blog de la mairie et dans le bulletin municipal. La mairie se rapprochera des commerçants pour une éventuelle participation aux apéritifs de bienvenue.
Bilan du marché de Noël : Une réunion de retour d’expérience s’est tenue à Saint Martin d’Ardèche. L’organisation commune de ce marché sera reconduite en 2016 avec quelques aménagements dont l’harmonisation des droits de place, les modalités de choix et de validation des affiches.
Info JEMA : les journées européennes des métiers d’art auront lieu les 2 et 3 avril. Le nombre d’artisans reste stable avec une légère augmentation par rapport à 2015 et une fidélisation des premiers exposants. L’agglomération du Gard rhodanien sera partenaire de cette manifestation avec une aide significative en matière de communication (graphisme, affiches, médias) et une présence physique marquée par la tenue d’un stand « espace Rabelais » (viticulteurs).


2- Aménagement du village et patrimoine :
Projet d’installation de potelets interdisant le stationnement à l’entrée du village (côté jardin Ventajol) : cette réalisation, déjà évoquée lors d’un conseil précédent, sera étudiée pour être conforme à la réglementation des voies de circulation. Le conseil émet un avis favorable à cette installation visant à favoriser le respect des arrêtés de circulation et de stationnement. Cette mesure vise également à faciliter la vie des riverains qui sont favorables à une participation financière.
Travaux : La rénovation des calvaires par les employés municipaux se poursuit ; les calvaires du portail haut et de la croix rouge ont été réhabilités en liaison avec l’association pour l’église.
Le tuyau d’écoulement des eaux de pluie du portail haut sera sécurisé.


3- Etude des modalités de stationnement et circulation en saison estivale : Les règles de stationnement mises en place pour la saison estivale 2015 seront reconduites avec quelques aménagements mineurs visant à faciliter la vie des riverains. Une étude sera menée pour améliorer les conditions de sécurité de la circulation.

4- Demande de subvention : le conseil émet à l’unanimité un avis défavorable à la demande de subvention formulée pour le magazine Challenge (club omnisports du conseil départemental).


5- Compte rendu de réunion culture et patrimoine de l’agglo : le maire, représentant la commune à cette commission, fait un point de situation de la programmation culturelle à venir (scène chapelle des pénitents, festival des arts de la voix, exposition au prieuré Saint Pierre, parcours forêt créative à la Valbonne) et évoque l’adhésion de l’agglomération du Gard Rhodanien à la fondation du patrimoine.
Les différents programmes de ces manifestations feront l’objet de publications de l’agglo.


6- Compte rendu sur la réunion urbanisme (élaboration SCOT et PLH) : Un travail de concertation entre élus et services est en cours pour élaborer un programme local de l’habitat. Ce programme, obligatoire pour les communautés d’agglomérations, visera à développer une offre suffisante diversifiée et équilibrée de logements sur l’agglomération du Gard Rhodanien, maîtriser le développement du territoire dans un contexte de relance de la construction, améliorer les conditions de vie dans l’existant, répondre à la diversité des besoins, rendre opérationnel le PLH.
Le travail sur ce programme est difficile car il amènera à restreindre les possibilités d’urbanisation des communes (taux de développement, surfaces constructibles, densité de construction …) tout en leur laissant, pour l’instant, la responsabilité d’attribution des permis et autorisations.
Ce programme doit être validé en conseil communautaire de l’agglo, recevoir l’avis des communes et du préfet avant d’être adopté.


7- L’ardéchoise : la communication de la manifestation aux villageois sera faite par voie d’affichage, parution sur le blog et dans le journal municipal.


8- Travaux ONF 2016 : Le conseil étudie les propositions de travaux faites par M. Raymond de l’ONF. Même si les travaux réalisés antérieurement sur les limites séparatives communales donnent entière satisfaction, le conseil décide à l’unanimité en raison des contraintes budgétaires de ne pas réaliser de travaux en 2016.
Ces travaux, qui s’inscrivent dans un travail d’ensemble des agents de l’ONF, seront repris en 2017 et une enveloppe correspondant aux possibilités financières leur sera alors attribuée.


9- Mutuelle communale : La mutualité française proposait à la mairie d’être partenaire pour la mise en place d’une Mutuelle communale. Cette offre commerciale n’est pas acceptée car elle peut ouvrir la porte à tous démarchages.
Le choix de souscription à une mutuelle doit rester un choix personnel que la mairie refuse d’influencer.


10- Délibération pour soumettre les travaux d’édification de clôture à une déclaration préalable : Le conseil délibère et approuve à l’unanimité cette délibération. Dans la commune cette déclaration était jusqu’alors demandée pour les seules clôtures inclues dans le périmètre de protection des monuments classés ou inscrits.
Permis de démolir : comme pour les clôtures, le permis de démolir est sujet à déclaration dans le périmètre de protection des ABF. Le conseil après en avoir délibéré décide à la majorité des voix (8 pour, 3 abstentions) de ne pas modifier cette règle.


11- Acquisition foncière d’un bien communal par un particulier : Le conseil décide à la majorité des voix (2 abstentions) de vendre à M. Perollet Rémi le bien communal composé de l’impasse située rue de la font entre l’extrémité de son jardin et la maison de Mme Giacobino Florence pour une contenance estimée à 7 m2. Les prix et conditions de vente seront déterminés en liaison avec les services de France domaine.
A noter que M. Rémi Perollet n’a pas pris part au vote et a quitté la salle lors de la prise de décision. La procuration qu’il avait pour ce conseil n’a pas été comptabilisée pour ce vote.


12- Avis d’audience devant le tribunal correctionnel de Paris (1er) : Après étude du dossier, le conseil décide de ne pas se porter partie civile dans le dossier qui pourrait l’opposer aux responsables de la SARL services multimédias.
Ces responsables, sous de faux noms et par téléphone, ont vendu en 2010 pour un montant de 478,40€ des prestations de publicité non tenues.
La commune ayant contracté un contrat de protection juridique en 2011 pourrait avoir à assurer les frais de défenses.


13- Réunion Budget communal : la réunion du conseil municipal portant sur les 3 budgets (général, eau – assainissement, CCAS) relative au :
- vote du compte administratif 2015
- vote du compte de gestion 2015 (comptabilité du trésorier),
- délibération pour affectation de résultats,
- Présentation et vote des budgets primitifs 2016,
se tiendra en salle du conseil le 23 mars 2016 à 14h00.


14- Questions diverses :
Cérémonies du 19 mars : une cérémonie de commémoration aura lieu à Aiguèze le 19 mars à 10h30,
DFCI : Une réunion s’est tenue en mairie avec le président, le directeur et le maître d’oeuvre du SIVOM pour finaliser les travaux DFCI. Le programme 2014, engagé dès 2012 et validé le 11 mars 2014, se termine et sera financé pour partie par la commune à hauteur de 7576,80 € (correspondant à 30% de sommes engagées – les 70 % restant sont payés par les subventions européennes d’état et du département).
A noter que la maîtrise d’ouvrage a prévu de bétonner une partie difficile de cette piste sur une largeur de 4 m. Ces travaux commandés seront réalisés malgré les nombreuses interrogations qu’ils peuvent soulever.
A la demande expresse de la mairie cette tranche sera la dernière sur notre territoire communal.
La tranche visant à relier le carrefour du plan de maya (nord du village de Laval Saint Roman) à la Baucouse sera abandonnée pour des raisons financières et de choix communaux (préférence à la voirie utile desservant les habitations et terres).


15- Tour de table :
Annie Fricaud évoque la réalisation du guide touristique par les commerçants du village et demande la fourniture de photos.
Alain Coste évoque l’utilité de curer certains fossés au quartier de la mazade. Une étude sera menée pour évaluer le degré d’urgence et déterminer à qui incombe cette opération (mairie ou particuliers).


Clôture de séance à 23h15.
A Aiguèze, le 17 février 2016.
Le maire, Alain Chenivesse

Prochain conseil municipal le mardi 16 Février

La prochaine réunion du conseil municipal se tiendra dans la salle du conseil,
Le MARDI 16 FEVRIER 2016 à 20h00
Sujets à l'ordre du jour :
1- Animations : Calendrier des festivités, Info et bilan du marché de Noël, reconduction du partenariat avec Saint martin d’Ardèche en 2016, Info JEMA,
2- Aménagement du village et patrimoine : projet d’installation de potelets interdisant le stationnement à l’entrée du village, rénovation des calvaires par les employés municipaux et l’association paroissiale, sécurisation du tuyau d’évacuation des eaux du portail haut,
3- Etude des modalités du stationnement en saison estivale,
4- Demande de subvention pour le magazine Challenge (club omnisports du conseil départemental),
5- Compte rendu de réunion culture et patrimoine de l’agglo,
6- Compte rendu sur la réunion urbanisme (élaboration SCOT et PLH),
7- L’ardéchoise : communication de la manifestation aux villageois,
8- Travaux ONF 2016 : Etude de faisabilité et de possibilité de financement 2016,
9- Etude d’opportunité de mise en place d’une Mutuelle communale en liaison avec la mutualité française
10- Délibération pour soumettre les travaux d’édification de clôture à une déclaration préalable,
11- Acquisition foncière d’un bien communal par un particulier,
12- Avis d’audience devant le tribunal correctionnel de Paris (1er) : décision de se porter partie civile,
13- Réunion Budget communal (date à fixer courant mars),
- Questions diverses : Les sujets entrant dans le cadre des questions diverses seront ceux présentés entre la présente convocation et la réunion.
Les sujets abordés lors du conseil peuvent être consultés et approfondis en mairie par les conseillers municipaux dès parution de la présente convocation.

Travaux

 Remparts et croix



La mise en valeur de nos calvaires pour conserver cette part de notre patrimoine se poursuit.
Après la croix du portail haut, une nouvelle croix a été installée  à la croix rouge pour remplacer celle qui avait disparu depuis de nombreuses années. Une curiosité est à relever sur cette croix, elle a été édifiée sur une meule de moulin. Les raisons n'en sont pas connues. Est-ce pour demander la protection des récoltes ou pour protéger les meuniers locaux ??? toutes les interrogations sont permises.
Ces travaux effectués par les employés municipaux sont réalisés en liaison directe avec l'association pour l'église qui a fourni la croix et participe activement aux différents choix tant dans la conduite que dans la localisation des travaux.
Une belle croix surmonte maintenant cette colonne

La meule servant d'assise à la croix rouge.


Patrick à l'action
Les remparts du village font aussi partie intégrante de notre patrimoine. Le temps pour eux aussi laisse des traces et il était utile d'apporter quelques retouches pour remplacer les pierres manquantes et éviter l'infiltration d'humidité. Là aussi, nos employés municipaux ont mis la main à la pâte (du mortier en l'occurrence) pour en permettre la conservation.

Cette opération ne vise en aucune façon à renforcer nos défenses face au village voisin.






Quelques pierres à remplacer, après un travail curatif.
Travaux de rejointement, la finition reste à réaliser

Gorges et Education

Message de la SGGA:
"Depuis 3 ans le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche organise un appel à projet pour les écoles du territoire.Cette année 125 élèves, soit 6 classes de primaire ont répondu à l’appel à projet. Les élèves de l’école de Saint Julien de Peyrolas, de Vallon-Pont-d’Arc, de Grospierres et Lagorce  travaillent depuis septembre sur le thème « La biodiversité dans les Gorges de l’Ardèche. »
Il y a ceux qui ont choisi de travailler sur la forêt, les oiseaux et ceux qui s’intéressent aux insectes et aux animaux liés à la rivière. Chaque classe bénéficiera de deux sorties de terrain pendant l’année et d’un séjour à Gaud au cœur de la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche en Mai. Ce projet se terminera par une journée de restitution sur le bivouac de Gaud (au cœur de la Réserve Naturelle) où les élèves deviendront acteur de leur projet en présentant leurs travaux aux autres classes.
L’objectif de ce projet est de faire découvrir les richesses patrimoniales proches de l’école et celles de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche en lien avec l’éducation nationale. Ce projet est financé par le département de l’Ardèche et Natura 2000."

Hébergeurs aiguèzois et le Triathlon des gorges

Le triathlon des gorges se déroulera cette année entre le jeudi 25 et le samedi 27 Août. Cette année encore, toutes les épreuves traversent Aiguèze.Cette cinquième édition n'a plus besoin de se prouver et nous pouvons au delà de l'évènement sportif, connaître les retombées économique que cette épreuve suscitent.
Nous invitons donc les hébergeurs Aiguèzois à lire ce que nous avons vu sur le site du triathlon :

"Soucieuse du bien être des participants et souhaitant participer à l’essor touristique Ardéchois, l’organisation du Triathlon des Gorges a conclu quelques accords avec des hôteliers et campings afin de vous permettre de trouver un hébergement et de vous loger dans de bonnes conditions et si possible, à moindre coût.
 Cette liste s’allongera au fil des éditions et des offres des hébergeurs. Si vous possédez un hébergement, quel qu’il soit ( hôtel, camping, chambre d’hôtes, gîtes etc. ) et que vous désirez apparaître dans cette liste, contactez nous pour nous proposer une offre d’hébergement susceptibles d’intéresser les triathlètes et leurs accompagnateurs."


 

Bulletin n°10 en ligne

https://drive.google.com/file/d/0B0B91fpuF50GYlZLbldKWG03cEE/view?usp=sharingAfin de permettre aux résidents secondaires et aux amoureux de notre village de pouvoir lire le bulletin municipal sans être présent à Aiguèze au moment de sa sortie, nous avons décidé  de le mettre en ligne.

Il suffit d'aller dans le menu "MAIRIE" et de choisir la rubrique "BULLETIN MUNICIPAL".  Un clic sur le numéro de son choix permet de le télécharger pour le lire en ligne ou l'imprimer. Vous pouvez également cliquer ICI !

Le numéro 10 est désormais en ligne, pour l'avoir directement, cliquez sur l'imag
Bonne lecture !

Repas des anciens le 13 mars


Des trésors à Aiguèze...

Le Geocaching est une activité de plein air consistant à retrouver dans la nature, à l'aide d'un GPS ou d'un smartphone, des boites cachées par d'autres personnes. On choisit un lieu de balade, on trouve par internet  les coordonnées et les indices permettant d’aller jusqu’à un « trésor » et on essaye de le trouver avec son GPS ou maintenant avec son smartphone.

C’est une activité internationale ayant une petite vingtaine d’années : il existe plus de 2 millions de géocaches réparties en 222 pays, 3688 dans le Gard. C’est n’importe quel participant qui créer des géocaches et qui les entretient. 

Cela va de la boîte style pellicule photo comportant une liste de noms où l’on « signe » sa trouvaille à des petits coffres où l’on échange des objets (on en prend un et on en laisse un autre)…

Ainsi des randonneurs ou des familles promènent souvent le week-end à Aiguèze dans le seul but d’y trouver ces trésors, ces géocaches qui sont au nombre de 4 . Voici ce que l’on peut trouver dans une d’elles.



Lorsqu’on a validé sa « trouvaille» via un site web ou une application, on reçoit par la suite une alerte dés que qu »lqu’un d’autres trouve le même trésor. Ainsi, on peut s’apercevoir qu’il y a en moyenne 8 à 10 passage par mois dans Aiguèze (hiver comme été ) uniquement pour cette « chasse au trésor moderne ».

Normalement, vous ne les voyez pas ces « chasseurs » car discretion est de mise dans ce jeu grandeur nature.

Biensûr, ne comptez pas sur moi pour vous donner le moindre indice, , la moindre  coordonnée de ces géocaches. Si vous voulez vous y mettre une adresse :

https://www.geocaching.com

Vous pouvez aussi télécharger des applications sur iphone ou android.

Et puis, s’il vous plait, si par hasard vous tomber sur une géocache, préservez ce jeu, laissez là où vous l’avez trouvé.


Bonne Saint-Valentin...


Patrimoine et culture

Lors de la réunion du conseil municipal du 15 décembre 2015 la décision de réhabiliter les calvaires de la commune avait été prise. Cette décision vise à conserver les monuments de notre patrimoine, des monuments devant lesquels se sont inclinés de nombreux aînés pour un moment de recueillement ou lors des célèbres rogations que certains ont connu il y a "quelques" années (Pour mémoire ces processions de supplication qui menaient d'un calvaire à l'autre  ont été instaurées au v° siècle, elles se déroulaient le jour de la saint Marc et les trois jours qui précédaient l'Ascension et  étaient destinées à attirer la bénédiction divine sur les récoltes et les animaux).

       Cette réhabilitation est rendue possible grâce à l'investissement de l'association pour l’église qui a fourni la croix et suit les travaux réalisés par nos employés communaux Patrick et Jean-Pierre. Un grand merci à eux pour cet engagement.

Ce travail de conservation de notre patrimoine sera poursuivi en 2016 par la réhabilitation des autres  calvaires présents sur notre territoire. 
Un article détaillant tous les travaux présentera l'ensemble de l'action menée.

Jean-Paul VENTAJOL, Patrick et Jean-Pierre lors du scellement de la croix du portail haut.






Zoé, Lilou,Renan et compagnie dans les Gorges

Si les enseignantes (Stéphanie et Méllissande la directrice) tenaient un stand lors de notre marché de Noël, ce n’était pas pour rien. C’était, en effet,afin de financer en partie le voyage de fin d’année sur deux jours au bivouac de Gaud en plein centre des Gorges de l’Ardèche, encadré par le pôle Education du SGGA.

Ainsi trois de nos petits Aiguèzois participeront à cette classe de découverte en tente et retrouveront Baptiste, animateur SGGA qui est venu à l’école de Saint Julien cette année afin de les initier à la faune, la flore et à l’éco-système.

Ce projet est entre autre possible car Aiguèze, adhére au SGGA (Syndicat gérant les Gorges de l’Ardèche). De ce fait l'école de la commune de Saint-Julien de Peyrolas peut bénéficier des tarifs, vu que nos enfants vont à l’école dans ce village ami. Les activités et les séjours à Gaud sont donc environ deux fois moins coûteux pour l’école.

Ce type de projets est possible aussi parce que l’Association des Parents d’Elèves s’investit et y participe financièrement (voir en totalité) . A ce propos, le conseil a décidé de lui octroyer une subvention de 600 euros pour de tels projets ou pour d’autres.

Bonne préparation de voyage à nos petits « gardéchois »… qui pourront apprendre « leur » patrimoine naturel pour plus tard ,l’apprécier encore plus et le respecter.





Un village - Un homme


Passion quand tu nous tiens !!!
Dans notre village l'activité de chasse a toujours fait partie de la vie de nombreuses familles. Une activité, qui permettait il y a quelques années d'améliorer l'ordinaire, qui est devenue une passion permettant d'arpenter nos garrigues et nos bois en quête du gibier et d'espaces. Une activité de plein air en compagnie de chiens qui sont l'objet de bien de marques d'affection.

Hier le petit gibier (perdrix, lapins et lièvres) était convoité, aujourd'hui une autre espèce très prolifère est recherchée par les hommes et les femmes en orange : le sanglier.
Le territoire communal est donné à bail à la société la Saint Hubert qui a décidé depuis de nombreuses années de le partager avec l'association des canyons de l'Ardèche dans laquelle chassent aussi quelques aiguèzois.

La petite équipe de notre société de chasse "l'As Manqua" (en référence aux propos tenus par Calixte Lavastre après un tir infructueux) chasse un à deux jours par semaine le gros gibier. A ce jour le tableau de chasse de cette équipe est de 107 sangliers, ce qui représente un record.
Cette équipe, composée naturellement de nombreux aiguèzois, est renforcée par des chasseurs actionnaires des villages voisins. Le nombre de participants varie selon les jours de chasse entre une dizaine et une trentaine de participants lorsque les membres décident de faire partager la chance qu'ils ont de chasser sur un territoire exempt de routes et riche en bêtes noires.

Une équipe de chasse c'est aussi des personnages.

L'un d'entre eux : Christian VIALLE (le Vialou pour les intimes - et Dieu sait s'ils sont nombreux) est aujourd'hui à mettre en avant.

Après avoir tué en parole de très nombreux sangliers et tiré des centaines de milliers de cartouches fictives, il vient enfin de tirer avec succès son 300ème sanglier.

Un moment attendu par tous les acteurs de l'as manqua pour "chambrer" notre personnage. 

Christian est un des éléments moteur de cette équipe, un personnage haut en couleur connu bien au-delà du canton, dont la verve la bonne humeur et la spontanéité animent tous les moments de la vie de l'équipe.

Un personnage qui  participe à l'activité de chasse depuis de très nombreuses années (plus de 45),  qui sait conter de nombreuses histoires de chasse en les imageant d'anecdotes et faire vivre ou revivre les différents acteurs.

A cette occasion Christian s'est vu offrir un chapeau assorti à sa veste ainsi qu'un souvenir ....



Merci Christian pour les bons moments que tu sais offrir à tous.


Que Saint Hubert, Diane, Abnoba, Artémis ..... t'accompagnent pour les chasses à venir.

Animation 2016 dans les gorges

Voici le calendrier animations 2016 proposé par la SGGA !
Le calendrier papier sera disponible avant la fin du mois, vous pouvez dés à présent faire vos réservations !
Vous pouvez télécharger le fichier via le site du SGGA :
www.gorgesdelardeche.fr

Guide touristique du village


Le premier guide touristique du village avait été impulsé par l’association des commerçants (qui n’existe plus malheureusement), financé par les commerçants eux-mêmes et soutenue par l’ancienne municipalité (notamment par l’écriture de Roland Vincent des textes présentant de belle façon notre patrimoine). Les quelques 30 000 exemplaires sont épuisés au bout de trois ans et une réédition s’impose. Il contribue fortement à l’accueil de nos visiteurs et donne aussi à notre communauté de commerçants une cohérence et donne l’image du « travail ensemble ».

Lors de la précédente réunion mairie/commerçants le trimestre dernier, la municipalité (regrettant l’arrêt de l’association des commerçants) a invité les commerçants à s’unir pour s’impliquer dans la réimpression de ce guide (tout en les soutenant et les aidant dans cette démarche)… et c’est le cas...

Annie Fricaud forte de sa double casquette commerçante/conseillère municipale a réuni tous les restaurateurs, hôtels, campings, gîtes, commerces, artisans… afin de travailler sur ce projet. Après un travail de préparation financière et de réflexion sur le document lui-même (nouvelle mise en page, apport de nouvelles photographies….), qu’elle a réalisé de main de maître, elle a pu lancer la discussion sur ce sujet et en finaliser la première étape. Elle va poursuivre ce travail d’élaboration et  d’autres concertations auront lieu. Le guide ne devrait pas connaître de gigantesque révolution au niveau du contenu, il sera juste mis à jour.

Les premiers exemplaires pourront être distribués ainsi par le point info normalement dés cet saison estivale 2016 et donner ainsi d’amples informations à nos touristes avides de savoir sur le patrimoine et de connaissances sur nos bonnes adresses.

Merci aux commerçants adhérents à ce projet. Ils travaillent, certes (et cela est naturel), pour leur entreprise mais contribuent aussi à l’accueil des touristes et à l’image de la commune, à son développement économique dans l’intérêt de tous.

Merci à Annie Fricaud qui s’investit en particulier dans ce projet avec passion et sérieux.





GAZ DE SCHISTE

Un serpent de mer qui fait à nouveau surface. 
L'exploitation des gaz de schiste pourrait mettre en péril notre environnement et modifier radicalement nos espaces.

Nous mettons en ligne les éléments ci-dessous transmis par le collectif de lutte pour que chacun puisse s'informer de la réalité et agir en fonction de ses convictions.

X X X X X X X

GRAND RASSEMBLEMENT CITOYEN CONTRE LE PÉTROLE ET LE GAZ DE SCHISTE
DIMANCHE 28 FÉVRIER À BARJAC (30)

Mobilisons-nous pour dire définitivement non au gaz et au pétrole de schiste.

Les Collectifs contre l’exploration et l’exploitation des gaz et pétrole
de schiste et de couche se mobilisent et exigent que, et ce en parfaite
adéquation avec les décisions prises lors de la Conférence Climat et
encore récemment réaffirmées par la ministre de l’écologie que :
- le permis de Montélimar et les permis limitrophes (Bassin d’Alès,
Plaine d’Alès, Navacelles) ainsi que la trentaine d’autres permis
arrivés à échéance en France ne soient pas renouvelés;
- les 133 demandes de permis en cours d’instruction sur le territoire
français soient rejetées;
- le gouvernement légifère pour interdire définitivement toute
exploration et toute exploitation des hydrocarbures non conventionnels.
Nous appelons à cette mobilisation citoyenne pour réagir
au délibéré du Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise rendu le 28
janvier 2016 qui vient d’annuler la décision d’abrogation du permis de
Montélimar détenu par Total.
La décision de l’Etat à faire appel de cette décision ne suffit pas.
Seule une loi peut garantir contre les effets mortifères de cette
industrie qui induit :
- détérioration de la santé des habitants;
- dégradation irréversible de l’environnement et du foncier;
- prélèvements d’eau massifs et risques de pollutions majeures;
- bouleversement des équilibres sociaux et économiques locaux;
- aggravation du réchauffement climatique.
No Gazaran - Ni ici, ni ailleurs - Ni aujourd’hui, ni demain
- TÉLÉCHARGEZ L’AFFICHE (pdf 35 ko)- TÉLÉCHARGEZ LE FLYER (pdf 60 ko)- Les formats "imprimeurs" de l’affiche et du tract
- >>> SIGNEZ LA PÉTITION ICI PETITION.NOGAZARAN.FR <<<

MERCI POUR VOTRE ACTION

L’inter-collectif Gardéchois

Contact : 06 11 09 79 19


======================

SITE DE VIGILANCE ET D'ALERTE DES COLLECTIFS « ANTI GAZ ET HUILES DE SCHISTE » GARDOIS
http://www.bassindales.fr/
Twitter: https://www.twitter.com/bassindales
Rejoignez-nous sur Facebook: https://www.facebook.com/bassindales
le site du collectif 07 : http://www.stopaugazdeschiste07.org/
Numéros de vigilance
Véhicules, camions ou travaux suspects? Mouvements sur terrain? Contactez les numéros d'alerte ci-dessous. Notez bien ces numéros et gardez-les précieusement sur vous! Avant tout signalement, précisez: lieu et/ou direction.
Gard: 06 95 60 22 27 - Ardèche: 06 23 66 15 51


Journées Européennes des Métiers d'Art ... C'est reparti....


Fort de la première édition des JEMA en mars sur notre place du Jeu de Paume en compagnie d'une vingtaine d'artisans d'art avec leurs stands, la municipalité a décidé de renouveler l'expérience pour cette année 2016. La plupart de nos "amis artisans" reviennent, donc, samedi et dimanche 3 et 4 avril. Des "nouveaux" seront au rendez-vous...
L'objectif est double : valoriser l'image de notre village en s'appuyant sur des métiers et des gestes ancestraux qui correspondent à l'histoire et au patrimoine de notre commune ; mettre en avant ces professionnels locaux ou de l'agglomération qui sont avant tout des passionnés de talent.
Mardi 2 Fèvrier certains d'entre eux sont venus en mairie pour une première séance de préparation et d'organisation de cet évènement.

Voici le texte qui sert de présentation à cet évènement aiguèzois sur le site des "JEMA" :

"2ème Salon des métiers d'art-Aiguèze

Programme de la manifestation

Venez découvrir le patrimoine et les métiers d'art sur la place d'un petit village médiéval gardois au bord des gorges de l'Ardèche. Venez découvrir ces métiers qui sont à l'origine de notre histoire. Du luthier en passant par le maître vitrailliste jusqu'au "clocheteriste", découvrez des compétences et des personnes passionnées et passionnantes. Les enfants pourront jouer sur un piano faisant retentir les cloches, d'autres pourront tailler la pierre...pendant que vous flânerez dans les ruelles de ce village classé "Plus beau village de France"."

Décès Paulette DUFOUR



Décès de Paulette DUFOUR

Nous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès de Madame Paulette DUFOUR le mardi 2 février 2016 dans l’après-midi.

Née à Issirac le 04 novembre 1929, elle avait dans son enfance rejoint Aiguèze avec sa famille. 
Aiguèze, un village cher à son cœur où elle a fondé son foyer en épousant Jean- Marie DUFOUR le 7 août 1951.

Avec Jean-Marie, ils formeront un couple uni et attaché aux valeurs traditionnelles de nos campagnes. De leur union naîtrons 5 enfants, Geneviève – Monique – Jean-Claude, Évelyne et Jean-Luc, tous installés à proximité, qui sauront l’entourer tout au long de sa vie et notamment depuis le départ de Jean-Marie en 2005.
Ils formeront une famille profondément croyante dans laquelle l’esprit de partage et d’entraide était permanent ; la porte de Paulette était toujours ouverte pour aider les autres.
Une famille très impliquée dans la vie du village, ne ménageant pas sa peine pour les associations paroissiales comme pour la vie communale.

Après avoir été plus fatiguée mi-janvier, hospitalisée et malgré plusieurs interventions, Paulette nous quitte pour rejoindre Jean-Marie dans un monde pour lequel ils avaient une très profonde croyance.

Paulette, je voudrais vous dire combien vous allez manquer au village. Une page se tourne, une page qui nous rappelle les réalités de la vie et de notre passage sur terre. Paulette, vous resterez présente dans nos pensées. 

 Adessias Paulette.

La population du village s’associe à la famille dans ces moments de peine, l’assure de son soutien et lui présente ses très sincères condoléances.

Alain Chenivesse pour la commune d’Aiguèze.